15 juin 2014 by

vibrations secrètes

8 comments

Catégories: Les jouets de Lisbeth, Tags: ,

Je suis de nature joueuse (certains me qualifient même d’adulescente, mais j’assume). Alors forcément, j’aime bien tester de petits jeux érotiques comme l’œuf vibrant.

Sur le papier l’excitation semblait être de mise : Mme se promène l’œuf bien au chaud dans son intimité pendant que Monsieur, télécommande en main, joue avec les vibrations, décidant quand les déclencher, quelle intensité leur donner… Imaginez le tableau : Elle, stimulée par de soudaines oscillations vibratoires et n’osant le montrer, Lui, observant sa victime malicieusement. Un jeu d’autant plus excitant si le lieu du défi est choisi avec soin.

Dans la réalité, j’avoue ne pas avoir été transcendée par ce zygote frémissant. Les sensations ne sont pas extraordinaires. Elles pourraient malgré tout suffire à alimenter le jeu s’il n’y avait l’inesthétique barouf déclenché par les vibrations !

Fort heureusement, il n’y avait que peu de monde autour de nous ce jour là, car je m’attendais déjà à entendre une remarque du genre : »Punaise y’a un portable qui n’arrête pas de vibrer, c’est le tiens Lisbeth ? » « Euhhhhh…. »

secret_love_seventy3s« Avait-elle subi une de ces imperceptibles émotions dont l’effleurement a été si fugitif que la raison ne s’en souvient point, mais dont la vibration demeure aux cordes du coeur les plus sensibles. »

Guy de Maupassant

8 Responses to vibrations secrètes

  1. Philo

    La chose la plus désagréable dans les sextoys vibrants demeure le bruit, c’est incontestable !
    Par contre certains offrent des expériences … inoubliables !
    Je me souviens d’une sorte de touillette introduite dans mon fondement qui ne m’a pas laissé indifférent :p
    Ou alors un polissage de gland au volant de mon véhicule, avec le même instrument …

  2. Mr STEED

    Oui ces nouveaux plaisirs, ces sextoys aux vibrations parfois fantastiques, parfois trop mécaniques, tous sont bien souvent très bruyants. Et si la jouissance peut les accompagner, leurs présences peuvent être délicates et sensuelles, combinatoires avec des plaisirs manuels ou charnels, ce bruit, ce BZZZZZZZZ tue un peu les émotions.

    D’autant quand la dame souhaite porter avec discrétion, en elle, ce bel objet bien rond, sous une jupe légère, et vibrer du désir de l’autre, elle ne souhaite pas devenir un BUZZEUR affiché aux yeux de tous.

    A utiliser chez soi ou entre ami(e)s !!!

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *