15 juillet 2014 by

Sous la petite robe noire #2

10 comments

Catégories: Lisbeth se dévoile, Tags: ,

La lenteur toute calculée de mes gestes a enfin libéré à ta vue la dentelle et le satin qui couvrent mes modestes attributs telles des arabesques.

sous_la_robe_noire4_seventy3sJe t’imagine déjà plonger tes mains pour en extraire les tétons et il me faut forte application pour te cacher mon trouble et garder ma nonchalance, laissant glisser le tissu soyeux de ma robe au rythme des minutes qui s’écoulent.

sous_la_robe_noire5_seventy3sDevineras-tu sous l’étoffe mon excitation pointer ? Ce n’est pourtant pas la 1ère fois que je me dévêtis pour toi, mais ce petit jeu de la lenteur, cet objectif qui me mate à travers toi ont raison de ma fébrilité.

Ma petite robe noire glisse sur mes reins attisant le feu qui s’y consume déjà.

sous_la_robe_noire6_seventy3s« Une sage lenteur a raison de la hâte. »

Théognis de Mégare

10 Responses to Sous la petite robe noire #2

  1. Philo

    Je trouve vos modestes attributs tout à fait attrayants pour un homme ou une femme qui sait apprécier les bonnes choses …
    J’aime beaucoup le dicton du jour, même si cette lenteur est rarement sage, mais plutôt une lutte intestine contre son empressement !
    Quoiqu’il en soit, vous avez de bien charmants attributs …

  2. juju051

    Ma femme, tout le contraire de vous, il y a 30 ans, s’en est fait enlever!!! Ah! mesdames acceptez vous telles que vous êtes! si nous sommes avec vous c’est que vous nous plaisez comme vous êtes!
    LA SUITE! LA SUITE!!!

  3. Miss Legs

    Voilà donc ce que cachait ta petite robe noire l’autre soir 😉 !!!! Divin !!!
    Des gros bisous à toi et à ton chéri qui, j’en suis certaine, doit prendre un plaisir fou à jouer avec la fermeture de ta petite robe noire !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *