26 janvier 2014 by

Sextoys, un marché bien juteux (jeu de mot)

4 comments

Catégories: Bla bla, Tags: ,

Au hasard de mes lectures matinales, je suis tombée sur un article fort alléchant sur le dernier né de la marque américaine Aneros. Ce joujou d’aspect minimaliste a été conçu  spécialement pour les femmes pour  une utilisation vaginale sans les mains, stimulant à la fois le point G et le clitoris. Tout un programme !

Et les arguments chocs avancés ne m’ont d’ailleurs pas laissée indifférente : « Il est certain que plus une femme apprend à connaître son corps et à jouer avec son muscle PC, plus elle aura de sensations en faisant l’amour et plus l’intensité de son orgasme sera fort. » Oh oui, décidément, tout un programme !

Mais là où mon sang ne fait qu’un tour, où mon « coup de coeur » se transforme instantanément en « coup de gueule », c’est en en découvrant le prix. Non mais on se moque de nous ? On nous prend pour des américains ?

Non même pas, car les américains vendent leurs sextoys bien moins chers que nous ne le faisons. Pour preuve, cet article vendu aux States 69.95$ (soit 52,33€) est au modique prix de 74,50€ dans l’hexagone. Alors, je veux bien qu’il faille compter les frais de port, que les charges françaises ne sont pas réputées pour leur légèreté, mais tout de même, ne me faites pas croire qu’avec des prix fournisseur et des frais de port groupés, cette différence de plus de 20€ soit justifiée.

Cela n’est d’ailleurs pas sans me rappeler cette superbe paire d’escarpin pin-up vendus 58$ aux US (43,35€) et 90€ chez nous ! Eurkkkkkkkkk !

Voilà 2 bonnes raisons au moins d’être frustrée de bon matin !

frustration« L’homme est un animal insatisfait qui hésite entre plusieurs frustrations. »

Frédéric Beigbeder

4 Responses to Sextoys, un marché bien juteux (jeu de mot)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *