26 janvier 2014 by

Sexe, sujet tabou ?

22 comments

Catégories: Lisbeth se dévoile, Tags: ,

Depuis quelques jours, le blues m’assaille. Et même si je l’aime sous sa forme musicale (surtout lorsque c’est Monsieur Otis qui le chante), ce blues là m’importune. Il me tiraille au point de me retrouver méditant sous ma douche, les yeux rivés sur la vapeur d’eau, la tête assiégée par des pensées contradictoires. Tellement assiégée que j’ai bien du mal à faire le tri dans toutes ces idées, pour vous les livrer de façon intelligible.

Je ne doute pas que les vacances qui se profilent y soient pour quelque chose, puisque comme cet été, elles s’annoncent familiales et donc frustrantes… (sans compter que les suivantes se déclineront sous la même forme, à croire que nos moments d’intimité se font aussi rares que les oasis dans le désert).

Au placard les quelques idées de photo que je pensais réaliser avec mon tendre, au placard mes sextoys adorés… oubliés les forums et blogs où j’aime à discuter, criptés les fichiers compromettants… Vite il faut faire place nette ! Car si le sexe fait partie de ma vie, chutttttttttt il ne faut surtout pas le montrer.

Ne pas montrer, ne pas parler… Se taire. Taire un sujet qui me tient à coeur, que je vous dévoile ici chaque jour sans complexe.

Je trouve cela étrange, voir même paradoxal, qu’avec mes ami(e)s nous puissions aborder toutes les facettes de notre vie : nos joies, nos tristesses, nos coups de blues, nos difficultés familiales ou professionnelles, notre famille, nos enfants, toute notre vie en somme, sauf le sexe. Oh bien entendu nous en parlons sous forme de boutades, nous l’évoquons parfois mais jamais nous ne nous dévoilons sans tabous. Car c’est bien là que le bas blesse : comment avouer à mes amies que je me découvre enfin en tant que femme, que cette démarche entamée voilà quelques mois m’amène à me positionner face à la bisexualité, au libertinage ? Je suis presque sûre que pour certaines, malgré toute l’affection qu’elles me portent, ces mots seraient incompréhensibles.

Alors je me tais. Et pour ne pas que ce silence devienne un fardeau, je m’épenche ici et ailleurs. Ce qui sans conteste doit en choquer plus d’un, comme ce Monsieur sur un autre blog qui disait, je cite : « moi je dis que lorsqu’on en arrive à montrer son cul sur internet c’est vraiment qu’on touche le fond et qu’on a perdu toute forme de respect enfin surtout le respect de soi même…« . INEPTIE !! Pour montrer son cul sur internet, même sous couvert d’anonymat, il faut S’ASSUMER.

fesses_lisbeth_seventy3s« Oh ! n’insultez jamais une femme qui tombe ! Qui sait sous quel fardeau la pauvre âme succombe ! »

Victor Hugo

22 Responses to Sexe, sujet tabou ?

  1. Lisbeth

    DE NYREMEMBER :
    « Les auteurs de blogs « Pour Adultes », ou « Public Averti », sont souvent confrontés à une forme d’incompréhension et de mépris. Ce qui ne cesse de m’étonner de la part de gens qui font la démarche de passer outre les avertissements et de surfer sur ces blogs.

    En tant qu’homme, je pense être assez épargné, même s’il m’a fallu mettre en place la modération des commentaires, ce qui est une forme de censure qui me déplaît. Mais les messages insultants, trop faciles, ou au contenu limité à une suite de mots vulgaires et tranchés, ça, définitivement, je ne peux pas.

    J’ai bien peur que cela soit pire pour les femmes, malheureusement… Et de mon point de vue d’homme, je ne peux être que consterné.

    Quant au partage de vos nouvelles découvertes, charnelles ou émotionnelles, bien que notre société soit de plus en plus sexualisée, vous restez confrontée à des siècles de censures, de croyances, d’interdits… Et cette montagne-là ne sera pas facile à déplacer ! L’immense majorité des clips vidéos contiennent des femmes quasi-nues, qui se trémoussent ostensiblement. De plus en plus de campagnes d’affichage sont décomplexées, qu’elles montrent des hommes ou des femmes.

    Et pourtant, parler librement de sexualité, de ressentis, d’envies … Est infiniment compliqué… Alors d’une certaine façon, à votre manière, vous faites bouger les lignes. Même si c’est c’est infime à l’échelle du net. Je trouve que vous le faites de belle manière, librement et sobrement. Du naturel, de la spontanéité … De quoi venir et vous lire souvent avec le sourire, parfois avec du rose aux joues …
    .
    Bref … Encore !!!

    ;o) »

    • Lisbeth

      @Nyremember,
      Tout d’abord bienvenue sur ce blog et un grand MERCI pour votre message. Tout comme vous, j’ai dès le départ mis en place une modération qui ne me plait pas beaucoup mais qui me semble indispensable. Quoique, pour l’instant, je n’ai pas eu besoin de m’en servir, et c’est tant mieux. Mais sur un autre site, j’ai quelque fois eu droit à des commentaires déplacés qui au départ m’ont « humiliés » mais qui désormais me font plutôt rire. Tous ces « morts de faim » sont tellement pathétiques !
      Et vous avez raison sur ce point, je vais continuer mon travail de « petite fourmis rebelle » perdue dans sa grande fourmilière, tant que le cœur y serra et que de gentils lecteurs me suivront.

  2. LewisAndAlice

    C’est vrai que ça serait cool de pouvoir parler de ses envies ou de ses pratiques sexuelles avec ses amis (les vrais) ou ses collègues (là c’est franchement risqués non ?) mais même si le sexe est omniprésent dans notre société (publicité, …) il y a notre éducation (un mélange d’interdits, de religion, de contraintes, …) qui nous l’interdit …

    Un jour, le « monsieur » d’un couple que nous avions rencontré m’avait dit « Dans la vie, il y a deux sortes d’amis : les verticaux et les horizontaux ». Il n’avait pas tort

    Personnellement, j’ai raconté une fois nos péripéties à une collègue (mariée) qui connaissait aussi Alice … On avait parlé de cul sans tabou pendant quelques semaines. C’était presque naturel et surtout très « sain … Dans le sens où il n’y avait aucune arrière pensée et que c’est resté entre nous …

    • Lisbeth

      @Lewis,
      ce « monsieur » avait sans doute raison. J’arrive d’ailleurs à faire la « part des choses ». Par exemple, malgré mon attirance pour la gente féminine, je ne me jetterai jamais sur mes amies de longue date comme la misère sur le monde. Non, je préfère attendre une complice choisie pour cela.

  3. Ana_Mira

    Chère Lisbeth, Chassez ce blues qui ne saurait que vous nuire.
    La société est ainsi faite. Laissez donc ceux à l’esprit si étroits à leurs acquis si « droits » et surtout qu’ils pensent socialement irréprochable. Ils n’y connaissent rien et craignent surtout de découvrir leur vraie limite. Si elles existent. Personnellement je m’étonne de repousser sans cesse les miennes sans trouver la moindre barrière.

    Laissez vous guider par ce qui vous anime.
    Votre quête sera peut être longue mais aura le privilège unique de vous apporter un éclairage sur Vous.
    Ne taisez rien, faites en sorte de trouver les bons interlocuteurs.
    Vous avez construit votre vie et vous êtes entourés de personnes selon vos affinités du moment. Le temps n’est pas figé.
    Vous n’aurez, je n’ai aucun doute, pas de mal à trouver des personnes plus ouvertes sur les sujets qui vous intéresse.
    Laissez le temps au temps et laissez vous le temps également.

    Et je suis bien d’accord avec vous sur le fait qu’il faut assumer pour montrer son corps sur le net.
    Bonne journée

    • Lisbeth

      @Ana_Mira,
      Bienvenue également et MERCI pour ces mots qui m’ont profondément touchée. Ah, ah, la grande question du temps pour l’impatiente que je suis ! Mais vous avez raison, tout est affaire d’interlocuteurs, je suis bien consciente que ce sujet je ne pourrais jamais l’aborder avec certains. C’est bien dommage car finalement pour des gens qui aiment les bonnes choses de la vie, est-il vraiment plus « sale » de parler de sexe que d’écouter de la bonne musique, de déguster un grand cru ou de partager un bon repas ?

  4. juju051

    La baisse de moral à cette saison est normal, les jours diminuent, la grisaille s’installe, le manque de vitamine D…
    Aux personnes bien pensantes, combien se cachent pour se masturber sur des sites pour adultes. C’est de l’hypocrisie.
    Le sexe est sain, le sexe bien vécu est très bon pour la santé, il est épanouissant.
    Je ne parle de certains sujets qu’avec des amis ( es) virtuels qui ont les mêmes idées que moi et qui ne jugent pas ( jusqu’au Japon). Je me souviens d’une femme, dont le mari était très orienté religion chrétienne, qui, quand elle se couchait, si une pièce de monnaie était sur son oreiller cela voulait dire que son mari voulait une fellation, chose que l’on ne demande pas à sa femme mais à une prostituée. J’avais trouvé ça d’une tristesse! Si cet homme avait connu le passé de sa femme, il l’aurait crucifiée.
    Je reconnais que c’est frustrant de vivre caché mais c’est nécéssaire. J’ai une réputation sulfureuse au travail, pourtant je n’ai jamais eu d’attitudes ambiguës envers les femmes que j’ai encadrées, surtout pas de bises,mais une fois j’ai dit que pour moi la fidelité en amour n’était pas physique mais morale, j’ai expliqué que sexe et sentiments étaient 2 choses différentes, ça c’était il y a plus de 20 ans.
    Donc pour vivre heureux vivons cachés et….mes amitiés à Otis qui enchantait mes soirées il y a …presque 50 ans….déjà!

    • Lisbeth

      @Juju051,
      je vous rejoins sur la fidélité morale du couple. Il y a quelques années je n’aurais surement jamais dit cela, mais le temps passant, la maturité, le vécu, je me retrouve à « autoriser » mon mari à avoir d’autres compagnes sexuelles parce que pour moi il y a une différence entre l’acte d’amour et le sexe (les 2 pouvant se rejoindre bien entendu).

  5. Ambre

    Bonjour, c’est… troublant : je me retrouve tellement dans ce que vous dites ! Je crois que j’ai commencé mon blog « de nuit » pour les mêmes raisons : pour dire l’indicible ailleurs, pour exprimer ce qui voulait se dire, se vivre, se crier parfois, en liberté !
    Merci de le dire si joliment, avec sincérité je crois.
    Au plaisir de vous lire encore.

    • Lisbeth

      @Ambre,
      Quelle merveilleuse surprise que de vous lire ici ! C’est une grande joie que vous (tu ?) me faites. J’adore vos textes et votre style, alors oui, nous serons amenées à nous recroiser

  6. Lisbeth

    DE MONDOIGT :

    comme je te plaints, pour moi, c’est exactement le contraire: les filles chez papy mammy et on se retrouve comme à nos débuts pour quinze jours de folie. Je vais sûrement faire un article là dessus… bises

    • Lisbeth

      @Mon doigt,
      J’attends effectivement de lire ton article pour être sûre que nous parlons de la même chose. Je n’évoque pas ici des confidences que je pourrais avoir avec ma sœur (ou ma cousine si elle était encore de ce monde), car même si nous avons été élevées avec les même tabous, ça ne me dérange pas de parler librement avec elle.
      Je te parle de la bienséance qui veut que je n’envisage même pas parler de nos rencontres sur le net avec une amie chère qui m’a confiée que son mari l’avait trompée avec une rencontre du net. Je te parle de ces pratiques que sont le BDSM ou le Bondage (qui ne sont pas mes pratiques mais que je croise régulièrement sur le net) ou encore la fessée et que je ne me vois pas évoquer avec cette autre amie qui fût longtemps brutalisée par son mari. Je te parle d’être obligée de cacher notre attirance pour le libertinage, le triolisme, la bisexualité féminine, le côte à côtisme parce que certains amis pourraient en être choqués. Nous avons tous grandi avec une éducation et des croyances bien différentes, et si des sujets ordinaires peuvent être abordés entre nous sans tabou, il en est d’autres comme les pratiques sexuelles qui restent inenvisageables.

      • Lisbeth

        DE MONDOIGT :

        Nous n’avons sans doute pas les mêmes tabous, Et est ce vraiment des tabous, je ne le sais pas. Mon éducation a été: silence total, Ma meilleure amie était homo. Je ne pense pas avoir de tabous mais des rejets instinctifs.

  7. Georges

    Bonjour. Vos amis de longue date sont comme les miens, très certainement incapables de vous imaginer, aimant le sexe , et tous les sujets qui vous tiennent à coeur intimement. Par contre grace à la toile vous pouvez rencontrer (virtuellement ou non) des gens très différents et très ouverts. Avec mon amante nous avons décidé ne serait ce que pour nous, de faire un blog « adulte » et nous sommes épanouis. Et tant pis si nous choquons des gens. D’ailleurs que font ils à lire ces sites? si ce n’est par voyeurisme ou jalousie. Peut etre qu’ils aimeraient mais n’osent pas. Si vous voulez jeter un oeil sur notre blog: les tribulations des diablotins 35 ou l’histoire d’une belle passion. J’adore votre blog

  8. marietro

    Le blog est aussi pour moi l’occasion de raconter ce que je ne peux dire avec mes amis proches. Peut-être aussi de mettre en mots pour pour rendre reél ce que j’ai vécu.
    Mais aussi de lire ce que les autres ne racontent pas à la porte du bureau, à la descente du tracteur, à la kermesse ou à leur voisin de TGV

    Ps: cela fait plusieurs jours que j’ai du mal à porter sur canalblog.

  9. Chilina

    Bonjour Lisbeth
    Qui sait si tes amies n’ont pas elles aussi un jardin secret, quel que soit la forme qu’il ait, voir même un blog comme le tien ?
    Peut etre pourrais tu, doucement, aborder le sujet, cela pourrait te réserver une bonne surprise
    Quand à avoir le blues, ça n’en vaut pas le coup, crois moi, on ne porra jamais plaire à tous ….Quand à cet anonyme et son commentaire, que nous avons tous vu, il a surement le droit d’avoir son opinion mais en assumant ses mots en tant que « tel » peut etre aurait il ouvert un débat au lieu de réponses négatives comme il en a été
    Bien à toi

    • Lisbeth

      @Chilina,
      Merci pour ton passage et ce gentil commentaire. Pour te répondre certaines de mes amies sont parfaitement au courant, même si elles ne sont pas libertines. Elles ne me jugent pas et me conseillent même parfois. Mais pour d’autres, je n’ose encore le dévoiler, mais je me connais, ça viendra, doucement, l’air de rien :p
      Pour le fameux commentaire, je convient que ce Monsieur a le droit d’avoir ses propres opinions, mais ce qui m’interpelle c’est d’être choqué de voir une photo de fesse sur un site pour adulte. C’est un peu en risque lorsque l’on fréquente des blogs « réservés », non ?

  10. Lisbeth

    DE JULIE_BLISS :

    Le commentaire peu agréable de ce personnage est des plus intéressants. Que vient-il donc chercher sur des blogs pour adultes ? Son attitude est pour le moins ambiguë, et j’ai du mal à croire qu’il visite des sites pour adultes à seule fin de déposer des commentaires désobligeants. En réalité, ces commentaires sont, selon moi, des alibis qu’il se donne à lui-même, de mauvaises excuses pour quelqu’un qui, en fait, a mauvaise conscience de venir se rincer l’oeil, ne veut pas reconnaître que la vraie raison qui le pousse à visiter de tels blogs est un voyeurisme mal assumé, et qui cherche le moyen de se redorer le blason en se donnant une « mission », faire la morale à celles qui, selon lui, touchent le fond, mais en réalité, flattent des penchants qui lui font peur et le fascinent tout à la fois. Je ne sais pas si j’arrive à me faire bien comprendre, je suis tellement crevée que j’ai du mal à aligner deux idées, ce soir.
    Bref, de tels commentaires en disent long sur le malaise de ce personnage, qui est, comme tu le remarques, celui de beaucoup de gens pour qui la sexualité est associée à quelque chose dont il ne faut pas parler, et qu’il ne faut pas montrer.

    • Lisbeth

      @Julie,
      Moi aussi l’attitude de ces personnes qui viennent sur des blogs où figure d’emblée un avertissement, et qu’y s’offusquent de ce qu’ils y voient, me fait doucement rire. Alors peut être cette personne a-t-elle été surprise, dans le sens où le fameux blog montre peu de photos, et que celle « du fameux cul » changeait des habitudes de la narratrice. Ici, il ne se poserait même pas la question puisque dès l’entête mon postérieur est en gros plan LOL.

  11. M STEED

    Un ravissant jardin secret pour soi, pour vous, pour eux, les rares amies avec lesquelles vous partagerez des complicités, des mots.

    ET pour les autres un grand mur autour pour éviter l’incompréhension, les préjugés, les fausses idées, les bien-pensants.

    Bises à glisser dans votre jardin

    • Lisbeth

      Merci pour cette bise qui va fleurir mon jardin M Steed. Vous résumez parfaitement ce double jeux que l’on est malheureusement obligé de jouer pour se préserver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *