26 janvier 2014 by

Regard sur soi, sensualité partagée

8 comments

Catégories: Lisbeth se dévoile, Tags:

Lorsque j’ai ouvert les portes de ce boudoir, je vous dévoilais brièvement les raisons d’être de ce carnet intime : le besoin de renouer avec ma féminité, de me réconcilier avec la vision de mon propre corps, de me sentir femme et fatale à mes yeux et par ricoché aux yeux de mon tendre.

Me prenant en photo, j’ai forcé mon regard à se poser sur ma féminité. Le cheminement a été long et fastidieux, mais j’ai fini par voir dans mes modestes attributs la beauté de mes fines courbes, comme des armes de séduction, la promesse de plaisirs charnels… Tout en moi a alors changé. Je me suis voulue femme, délaissant mes jeans pour de jolies robes, mes t-shirts d’ado pour des hauts décoltés, mes basquettes pour de vertigineux escarpins. Je me sentais enfin moi !

Ce bonheur, je l’ai partagé, ici et ailleurs. Pourquoi cacher ce papillon qui venait de sortir de sa chrysalide ?

Les compliments ont été nombreux, quelques uns un peu trop crus… mais la plupart ont eu pour effet bénéfique de me conforter dans mon bien-être. Nul besoin de vous cacher que, par la même occasion, ma libido a explosé ! Je me suis « lâchée » avec mon mari comme jamais. Non pas que j’étais coincée de ce côté là, mais me sentir belle a décuplé mon plaisir. J’ai aussi renoué avec ces plaisirs solitaires que je ne m’accordais que trop rarement.

Je ne sais comment ces changements ont été perçus « de l’extérieur ». Je ne m’en suis pas cachée, surtout pas à mon amour qui, même s’il n’a pas participé à mes écritures et clichés (sauf quelques uns), a toujours eu accès à tout.

Et puis, voilà quelques jours, il m’a fait part de sa tristesse. Me prendre en photo et les montrer le blesse.

Tout mon petit univers de sensualité, de plaisirs « charnels » (je mets entre guillemets car il n’y a de charnel que l’image que j’ai diffusé avec mes clichés) s’est écroulé. Je me suis sentie fautive. Car en voulant renouer avec moi, j’ai peiné la personne chère à mon coeur. J’ai pleuré…beaucoup… Je me suis sentie « moche ». Je me sens moche.

Tout ce bon plaisir s’est évanoui en une phrase. Je ne sais plus si je dois persister dans cette voie, à quoi bon être femme et sensuelle, si vous ne brillez pas dans les yeux de l’autre ? J’entends d’ici mon meilleur ami me botter les fesses : « bats toi, pour lui, pour toi, ne renonces pas ». Sûrement…

Le coeur en miettes, je ne sais plus quel regard poser…

autoportrait_lisbeth_seventy3s« La vie commence là où commence le regard »

Amélie Nothomb

8 Responses to Regard sur soi, sensualité partagée

  1. juju051

    Bonjour,
    je pense que c’est un grand pas que votre mari a fait en vous disant ce qu’il avait sur le cœur. Il vous a fait confiance en vous révélant ce qu’il ressentait. Le dialogue dans un couple est primordiale.
    Je ne vous dirai pas de continuer ni d’arrêter, la décision vous incombe. Je pense que ça aussi ça doit être débattu dans le couple. Vous avez des arguments à faire valoir comme le fait que le blog vous a révélé votre féminité. Expliquez lui le pourquoi de ce blog, expliquez lui votre ressenti, parlez lui de la tristesse que vous avez en vous suite à son aveu. Dites lui que vous ne vouliez pas le choquer, que vous avez fait ça pour raviver votre couple.
    Mon regard sur vous et vos écrits a toujours été un regard plein de respect.
    Amicales pensées

    • Lisbeth

      @Juju051,
      Je suis la 1ère à revendiquer un dialogue sans tabous au sein du couple. Malheureusement pour moi, mon homme n’est pas de ce genre. Je le qualifierais plutôt « d’ours ». Il ne parle pas beaucoup et surtout pas de sentiments. Alors généralement, lorsque nous avons une conversation sérieuse, je parle, je me confie, me dévoile, et il grogne. (Je caricature, mais juste un peu).
      Toutes les raisons d’être de ma démarche je les lui ai expliquées. D’ailleurs il était le 1er à subir mon mal-être et à profiter des « améliorations ». Alors sa révélation m’a fait l’effet d’un coup de massue.

  2. comme une image

    Je reprends les mots de juju051 concernant l’indispensable dialogue du couple.
    Après, il y a quelque chose qu’il faut poser fort et ferme dans un couple : c’est que l’on doit renoncer à changer l’autre (c’est à dire que c’est à l’autre d’évoluer ou pas) tout autant il ne faut pas renoncer à ce que l’on est. Une fois que cela a été dit, les choses sont beaucoup plus simple dès lors que chacun est respectueux de l’autre.

    En revanche, je ne sais pas si je reprendrais les mots de juju051 sur mon regard posé sur vous ! (Moi, les brunes à carré court, ça me rend un peu nerveux

  3. juju051

    je pense que vous êtes la locomotive de votre couple ( comme très souvent), avec ce que vous faites vous le perturbez dans ses certitudes. Si votre couple n’est pas en danger, je pense que vous devez continuer, il finira par vous suivre. il a tout simplement peur de vous perdre, son subconscient sait qu’il doit changer ses habitudes mais ça lui fait peur

    • Lisbeth

      @juju051,
      tes paroles sont sensées. Je pense que le plus gros problème vient de ce que je tiens plus du TGV que de la micheline. Alors effectivement, mes bouleversements perturbent. Faut que j’apprenne à y aller plus doucement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *