26 janvier 2014 by

Regard sur soi, photo partagée

11 comments

Catégories: Lisbeth se dévoile, Tags:

Comme je vous le disais dans « délires partagés« , j’ai une forte tendance à me prendre en photo comme bon me semble, me laissant juste guider par mes envies. Cette passion pour la photo ne date pas d’hier puisqu’au lycée déjà, je m’amusais avec le vieil argentique de mon grand père avant d’avoir les moyens de me payer le mien. J’avais même poussé le luxe jusqu’à racheter l’antique labo photo d’un copain. Je passais des heures enfermée à l’étage de la grange de mes parents où j’avais installé tout mon attirail (les jeunes ne doivent même pas comprendre de quoi je parle, ni même imaginer le bonheur de développer soi même ses photos… c’est un peu comme le mange disque, une autre époque ! ).

Ceci explique sans aucun doute que j’éprouve 100 fois plus de satisfaction à prendre une belle photo en « do it yourself » qu’en posant pour mon cher et tendre. Et puis aussi parce que devant lui, je n’arrive pas à autant me lâcher… Oui, malgré tout, il me reste un peu de pudeur. Ou alors c’est mon côté « autocrate » : je sais ce que je veux comme photo, mais le lui expliquer pour qu’il la prenne me gonfle ! (les brunettes ça a aussi du caractère)

Dans tous ces plaisirs photographiques, il est une chose pour laquelle j’ai encore bien du mal : faire poser mon homme. Il se trouve trop vieux, trop moche, ne voit pas l’intérêt, que sais je encore. Mais de temps en temps, il se laisse convaincre, pour mon plus grand bonheur. Il en ressort généralement de jolis clichés qu’il n’ose malheureusement que trop rarement dévoiler. Mais pour moi, pour vous, il a accepté de transiger.

partage_lisbeth_seventy3sMerci mon tendre pour ce cliché que j’affectionne particulièrement,

reflet de moi à travers toi.

11 Responses to Regard sur soi, photo partagée

  1. juju051

    Très jolie composition, oui, un photographe doit avoir de l’imagination et là! félicitation. 2 en une photo et le miroir cache les 2 visages. Géniale cette façon de vous réunir tous les 2 en une seule et même photo sans l’utilisation du retardateur.
    Le labo et sa lumière rouge, les caches pour nuancer les gris que l’on passait devant l’agrandisseur quelque secondes, le révélateur, le bain d’eau et le fixateur!!!Aaahh, la jeunesse qui fout le camp! Par contre, je n’ai jamais eu de mange disque mais c’est vrai qu’avec la banalisation des lecteurs MP3 ça étonnerait les ados.
    Votre compagnon n’a pas à rougir, je le félicite d’avoir osé poser

  2. Lisbeth

    DE EDENGARDEN :

    Ton imagination et ta créativité me surprennent toujours Lisbeth …
    Tu vois … tu arrives à faire avancer ton Homme peu à peu …

  3. Lisbeth

    Merci à tous les 3 pour ces gentils mots qui me touchent.
    Ce cliché me tient particulièrement à coeur, comme je le disais, et je suis ravie de voir que le sentiment qu’il me procure touche aussi d’autres personnes.

    @EdenGarden, ma créativité ne s’arrête pas là, j’ai d’autres cordes à mon arc (écriture, dessin…) mais toujours de façon modeste. Je suis loin d’etre une grande artiste, juste une touche à tout.

  4. LewisAndAlice

    Vraiment sympa ce cliché !
    Se mettre en scène seul, ce n’est pas forcément évident. A deux, c’est encore plus difficile ! Et là, chapeau
    NB Ton cher et tendre risque de se prendre au jeu si nous l’encourageons de la sorte, non ?

    • Lisbeth

      @Lewis,
      j’adorerais qu’il se prenne au jeu. Dans mes fantasmes « les plus fous » je rêve de lui trouver UNE complice qui l’aiderait à se lâcher (vu qu’avec moi il semble avoir du mal).

  5. comme une image

    Je fais l’hypothèse que vous soyez simplement une meilleure photographe que votre mari. Je veux dire que si vous pratiquez la photo depuis longtemps (perso, j’ai fait un peu de labo : c’était un travail de patience, je n’étais pas doué)(j’ai eu une phase aussi où je me suis beaucoup intéressé à la photo, j’étais dans un club, j’ai fait quelques stages, mais je me suis rendu compte que je n’étais pas assez doué, hélas, donc je reste juste un amateur) et que votre réticence à vous lâcher viennent plus d’un manque de confiance en ce que votre mari ferait de votre corps en le fixant sur une couche photosensible que de la pudeur. Y a quand même votre joli cul qui nous saute aux yeux dès qu’on se connecte sur votre blog, Madame la pudique !

    On voit d’ailleurs que vous avez bien chiadé la composition de cette photo que vous nous partagez. Je regrette pour ma part le boxer (bah oui !) et les jambes refermées qui manquent un peu de sensualité (contrairement à votre jolie pause déhanchée dans le miroir). J’aurais préféré un plus grand dialogue entre les deux corps, en somme ! Le motif de la couette déconcentre aussi mon regard. Je l’effacerais bien d’un grand coup de photoshop (c’est plus facile que le labo, non ?)

    Allez, et si vous nous postiez une de vos œuvres de jeunesse ?!

    • Lisbeth

      @CUI,
      je ne suis pas sure que ce soit une raison de « talent » photographique. Chaque photographe a son propre regard sur LA photo à faire et il est bien rare qu’une même scène donne le même cliché selon la personne qui tient l’appareil. Généralement, je sais ce que JE veux obtenir, mais ce regard que je porte, n’est pas forcément celui de mon tendre. C’est normal.
      Et comment ça, je ne suis pas pudique ?
      Quant à la pose de mon mari sur cette photo, elle est telle car cela lui ressemble : toujours droit comme un i, et le boxer c’est pour ça pudeur. Alors certes, le cliché aurait pu être différent, mais ce n’aurait pas été LUI.
      Pour les « œuvres » de jeunesse, je crois bien que les nombreux déménagements ont eu raison de mes archives

  6. Lisbeth

    DE JULIE_BLISS :

    Superbe composition ! Il me semble d’ailleurs l’avoir déjà remarquée il n’y a pas longtemps, et en la voyant ce matin, je me souviens que j’étais déjà passée sur ton blog il y a quelques jours, ayant été attirée par ce cliché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *