14 mars 2015 by

Pause champêtre

17 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags: , , ,

Ah, nous l’attendions tous cette « ensorcelante mi-saison qui fait fleurir les nylons » (Dédé). Le moment rêvé pour une pause champêtre.

pause_champetre1_seventy3sUne belle opportunité, comme je vous le disais, d’exhiber mes bas Lyon 20 deniers  et mes nouveaux escarpins suédine. Et que FromParis se rassure, son porte monnaie ne m’en voudra pas : ce ne sont pas là des chaussures haut de gamme… sans doute fabriquées à l’autre bout du monde dans des conditions déplorables…

pause_champetre2_seventy3sD’ailleurs, comme le remarquait si judicieusement Juju, ces hauts talons, ne sont pas particulièrement adaptés à cette verte escapade. Ils mériteront incontestablement un bon nettoyage.

Mais que ne ferais-je pas pour vous fidèles lecteurs… Jusqu’à grelotter dans ce petit vent frisquet.

pause_champetre3_seventy3s« Les douceurs et les frissons sont réservés aux âmes subtiles. »

Friedrich Nietzsche

17 Responses to Pause champêtre

  1. juju051

    Et maintenant vous faites de l’escalade de clôture!!!rhoooo mais vous êtes un vrai garçon manqué!!! garçon avec qui ma foi j’aurais volontiers jouer aux….billes!
    Belle réussite ces photos

    • Lisbeth Post author

      Le printemps n’est pas encore là malheureusement mais la nature s’éveille, alors pour ne pas l’honorer de quelques bas soyeux 😉

  2. chistine

    Bonjour
    Grimpé aux arbres dans cette tenue ,dites nous quand !!
    nous serions les premiers à vous tenir l’échelle
    vous êtes sublime bonne continuation
    biz à vous Christine et Bruno

    • Lisbeth Post author

      Voilà qui pourrait effectivement faire une jolie série de photos : un bel arbre, une veille échelle en bois et 2 complices pour y grimper.

  3. caritan

    Promenant sous les ombrages feuillus
    D’amoureuses brigades de fleurs d’été
    M’ont mené vers votre beauté absolue
    Et depuis ma plume raconte votre beauté

    Douceur champêtre gravée sur la clôture
    J’en dessine les contours jusqu’à ce que
    Mes yeux fixés sur vos bas couture
    Se ferment sur des rêves soyeux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *