31 janvier 2014 by

Nuit d’hôtel #1

6 comments

Catégories: Récits, Tags:

Vous le savez maintenant, j’aime de temps en temps taquiner les mots. Quand parfois mon esprit divague, que les idées fusent, je me jette alors sur mes stylos pour gribouiller quelques feuilles blanches.

Cette courte nouvelle érotique, je l’ai écrite suite à un rêve (Oh combien agréable). Chaque jour je prenais la plume pour retranscrire au mieux les scènes, laissant chaque mini chapitre en suspend comme pour me tenir moi même en haleine.

Et puis les feuilles ont rejoint un tiroir, jusqu’à aujourd’hui :

Nuit d’Hôtel

Mais comment avais-je fait pour me retrouver plantée là au milieu de cette chambre d’hôtel ? Et les mains maintenues dans le dos par cette paire de menottes toutes froides ?

Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?! Ta gueule Molière !

La chambre était sobre mais jolie. Un parquet couleur pin, des murs clairs, un immense lit aux draps d’un blanc immaculé. On aurait dit un nuage de coton flottant au milieu de la pièce. Je m’y serais bien lovée…

Non mais ça ne va pas ma pauvre fille, sors toi de là !

– Jack, détache moi ! Ça va mal tourner si on reste là tous les 2 !

Mais oui, bien sûr, il t’a amenée là, menottes aux poignets, juste pour te laisser repartir ! Trouve autre chose Lisbeth, trouve autre chose !

– Jack, pense à ta femme, à mon mari… On ne peut pas faire ça, c’est pas bien.

Oui, ouhhhhh, c’est pas bien vilain garçon, vilaine fille !

– Jack, je te parle !!

Pas une réaction, pas même un regard.

Je t’observais t’affairer. Tu tirais les rideaux laissant une douce pénombre réchauffer l’atmosphère. Tu disposais des bougies tout autour du lit avant de les allumer et de disparaître dans la salle de bain. J’entendis le bruit de l’eau ruisseler dans la douche.

Non mais en plus il va prendre une douche pendant que je reste là comme une cruche !

A ma grande surprise, tu ressortis presque aussitôt, torse nu dans ce jeans moulant tes jolies fesses. Ravale ta salive ma fille, tu vas baver ! Tu t’approchais de moi d’un pas lent mais décidé. Gloups. Je reculais, reculais, jusqu’à rencontrer le mur. Aïeuhhh.

– Jack, ne fais pas ça ! Par pitié, arrête tant qu’il n’est pas trop tard.

Tout en appuyant tes mains contre le mur de chaque côté de mes épaules, tu plongeais ton regard malicieux dans le mien. Mais c’est que ça le fait marrer en plus !

– Jack, je me répète, mais pense aux conséquences… à ta femme, à…

Ta main vint caresser ma joue de la tempe au menton.

– Mais tu vas te taire Lisbeth !

Et avant que je puisse protester, tes lèvres touchèrent les miennes. N’ouvre pas la bouche Lisbeth, n’ouvre pas la bouche ! Oups, trop tard !

Ta langue douce et ferme rencontra la mienne. Tu étais doux, passionné. Mais bientôt tu accéléras le rythme, me poussant de plus en plus contre le mur. Et alors que mes jambes commençaient à flageoler, tu te retirais.

Hein, quoi, c’est déjà fini ?

Je n’eus même pas le temps de rouvrir les yeux que tu me faisais pivoter face au mur. Je sentais ton souffle dans mon cou, tes bras musclés enlacèrent ma taille. Mes mains toujours attachées dans mon dos sentirent ton sexe dur au travers de ton jeans. Tes lèvres encore toutes humides embrassaient mon cou. Je sentis un picotement… Tu me mordillais ! Inconsciemment, je laissais échapper un « Oh Misère ! ».

Tout en t’attardant sur mon cou, tu défis ma ceinture et déboutonnas mon jeans. Une main sur chaque hanche tu fis glisser en un coup jeans et culotte le long de mes jambes, alors que tes lèvres découvraient à présent les rondeurs de mes fesses. Je ne saurais jamais si tu vis cette petite tâche au fond de ma lingerie qui trahissait mon excitation. Mais en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire, je me retrouvais fesses à l’air, sans pantalon ni chaussettes.

A suivre…

6 Responses to Nuit d’hôtel #1

  1. MissLegs

    Chaussettes ?… maintenant que les doux bas nylon ont découvert tes gambettes je suis certaine que de soyeux accessoires seraient venus agrémenter ce rêve ;)… à suivre !
    Bisous Lisbeth !

    • Lisbeth

      @MissLegs, oui chaussettes hihi. C’est un mot auquel tu n’es plus habituée, hein 😉 Mais que veux tu, dans ce rêve j’avais mon look adulescente. Promis, la prochaine fois je rêverai de bas et PJ !

    • Lisbeth

      Vagant, vous pouvez retrouver la liste complète des épisodes en cliquant sur la catégorie récit. A ce jour, ils ne sont d’ailleurs pas tous en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *