26 janvier 2014 by

Les lèvres de Lisbeth

10 comments

Catégories: Lisbeth se dévoile, Tags: ,

J’imagine déjà très bien la déception de certains lecteurs qui, au titre de ce billet, auraient pu croire que j’allais parler de mes grandes et petites lèvres, photo à l’appui. Et même s’il s’agit bien là de parties charnues, ce sont bien celles de ma face que je souhaite évoquer.

Du bout des lèvres oserais-je vous avouer que, tout comme ma poitrine, ces tissus musculaires sont chez moi un grand complexe. Je les aurais voulu charnues, pleines de charme, glamour. Force est de constater que comme le reste de mes traits, mes lèvres sont fines, extrêmement fines.

Certes, cette finesse globale reflète l’harmonie de ma silhouette. Mais voilà, je suis une femme. Et je ne peux m’empêcher de rêver devant ces bouches pulpeuses, joliment rehaussées de rouge que ces femmes fatales exhibent avec volupté. Oui, vraiment, je rêve de ces lèvres sucrées.

levres_lisbeth_seventy3s« Avance tes lèvres, dit-elle, mes baisers ont le goût d’un fruit qui se fondrait dans ton coeur. »

Sacha Guitry

10 Responses to Les lèvres de Lisbeth

  1. Lisbeth

    DE EDENGARDEN :

    Lisbeth,

    mais que veux tu changer à tes lèvres ? Elles sont délicieuses, sucrées (sur cette image), désirables et aimantes (Ton Homme te le diras).

    Je vais me paraphraser ‘aimes tes lèvres et elles seront les plus magnifiques du Jardin de la Vie » …

    • Lisbeth

      @Eden,
      Je ne changerai rien à mes lèvres car même si je ne les aime pas, elle sont en harmonie avec le reste. Je suis bien consciente que ces lèvres si pulpeuses qui me font rêver jureraient avec le reste de mes traits.
      Quand je croise de belles lèvres, j’ai immédiatement envie de les embrasser. Alors je me demande toujours comment des lèvres aussi fines (voir inexistante pour ma lèvre supérieure) que les miennes peuvent attirer. Mais je crois que finalement, mon complexe m’aveugle, car à vous lire tous ici, elles ne sont pas si mal que ça. Alors MERCI !

  2. MisterO

    Je découvre (tardivement !) ce blog, et, entre sourire et pensées coquines, je prends un plaisir certain à vous lire. J’ai bien peur qu’il soit dans notre nature de n’être pas satisfait de ce que la nature nous a offert. Cette fichue tendance à toujours vouloir ce que l’on ne peut pas avoir…

    Si je peux vous donner mon humble avis, vous n’avez pas à rougir ! Ni de vos lèvres, ni votre poitrine … Je crois que le rouge qui vous sied le mieux est celui né de la malice et/ou des choses de la vie … ;o)

    Quant au sujet du jour, vos lèvres, je crois que de nombreuses saveurs doivent les accommoder avec bonheur !

    • Lisbeth

      @MisterO,
      Merci pour votre passage ici et ce mot particulièrement gentil.
      Comme je le disais ci dessus, en tant que femme je pense que je suis particulièrement insatisfaite de mes attributs. Mais loin de moi l’idée de me morfondre, je me dévoile sans honte pour apprivoiser ces défauts qui n’en sont pas.

  3. juju051

    Je rentre de Paris où j’ai passé une partie de la journée. En nous promenant rue Vaugirard nous avons croisé une femme avec les lèvres refaites. Avec mon fils, nous nous sommes regardés et nous avons eu la même conclusion: beurkkkk ( 32 ans mon fils)

  4. LewisAndAlice

    On a tous nos défauts … Des parties de nous-même que nous n’aimons pas. Parfois, cela remonte à l’adolescence … Avec le temps, on peut éventuellement les oublier …
    Mais le plus drôle c’est quand ces mêmes défauts sont parfois adorés par l’être aimé … Juste revers de la médaille …
    Si je puis me permettre, ces lèvres sont à croquer ou plutôt à embrasser goulûment. Et je n’irai pas plus loin !

    • Lisbeth

      @Lewis,
      Des « défauts » il me semble en avoir des tonnes. Mais plutôt que de vouloir à tout prix les changer, j’essaye d’apprendre à les aimer. Le thème de ce billet m’est plutôt venu en admirant les lèvres pulpeuses d’une belle quadra, lèvres qu’il me prend à rêver d’embrasser… Et en parlant d’embrasser, les miennes adorent cet exercice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *