14 septembre 2014 by

La reine des bleus

10 comments

Catégories: Lisbeth se dévoile, Tags: ,

C’est ainsi que me surnomme mon tendre : « la reine des bleus ».

Et oui, je suis de ces personnes qui se cognent continuellement partout. D’ailleurs la plupart du temps, je ne me rappelle même pas où, ni sur quoi j’ai bien pu me heurter.

bleu_lisbeth_seventy3sRésultat : des tâches disgracieuses que même les bas n’estompent pas, à moins de porter du 40Dn, mais bon, c’est pas trop de saison. En revanche, celui là, je me rappelle parfaitement d’où il vient : un maudit coin de bureau au boulot, grrrrrr, je l’ai senti passer !

Et entre le bleu à ne surtout pas toucher et mes muscles endoloris par un excès de Pump, mon homme est obligée de me caresser avec la plus grande délicatesse sous peine de m’entendre exiger un arrêt net et brutal de ses ardeurs.

bleu2_lisbeth_seventy3s« Vivre c’est se cogner au présent. »

Le Blog de Max

10 Responses to La reine des bleus

  1. juju051

    Devant de tels appâts comment freiner ses ardeurs!!! Pauvre homme. Dites lui bien que je compatis!!!!!!
    Vous n’avez pas essayé de montrer vos bleus à vos tomates?
    Plus sérieusement, les granules d’arnica font des miracles, vous connaissez? Pensez donc à avoir toujours avec vous un tube de granules en 5 ou 7 ch. 5 granules après le coup et en principe il n’y aura pas de bleu

    • Lisbeth Post author

      Une vraie palette de couleurs chez moi Juju entre les tomates et mes bleus 😉 J’ai de l’arnica mais chez moi, hors là je me suis cognée au boulot. Et puis comme je le disais la plupart du temps je ne me rends même pas compte que je me cogne.

  2. okjaime

    Vivre c’est se cogner au présent et faire des marques du passé !!!
    Vous et Miss Okjaime avez donc le même problème : découvrir des bleus et essayer de se remémorer d’ou que ça vient !!!!
    Vivement le nylon noir, ça se verra moins !!! bisesss

    • Lisbeth Post author

      Et encore je ne vous montre pas l’énorme bleu que j’ai au coude juste sur l’épitrochlée (c’est beaucoup moins sexy que sur la cuisse), ouille ouille ouille !

  3. Emma

    Bonsoir chère Lisbeth,

    Ouille! J’espère que le bureau n’a pas eu trop mal… Une vraie encyclopédie cette Lisbeth: je viens d’apprendre le nom de la « saillie osseuse, située sur l’extrémité inférieure de l’humérus, à la face médiale du bras »: l’épitrochlée. Il est me semble proche de l’endroit particulier où se trouve le nerf qui lorsqu’il est agacé nous électrise tout le bras, non? Perso je suis une spécialiste du « cognage de petit orteil contre pied d’armoire normande ». Armoire: 1, Emma: 0. J’ai mal rien que de l’évoquer!!! L’avantage de tout cela et qui n’est pas négligeable, c’est que Monsieur est OBLIGE de se faire très tendre avec ses caresses (et là, rien que de l’évoquer, je me prends à rêver… Bon je redescend sur terre…). Supprimer les coins de bureau, les pieds d’armoire – ou les pieds de table, que je subis systématiquement lors des dîners, GRRRRRRRR!!! – sera le combat du XXIIème Siècle à n’en pas douter. Perso, je trouve la seconde photo, avec cette petite jupe subrepticement relevée (OUPS, elle est remontée toute seule!!! 😉 ) MA-GNI-FI-QUEUHHHHHH !!! Grosses bises chère Lisbeth.
    Emma

  4. Miss Legs

    Les coins de bureau je connais… mais qui inventera le bureau idéal sans coin pour nous les femmes 😉 !! Quant aux bleus, le soucis c’est qu’ils virent par toutes les couleurs ;( et mettent une éternité à disparaître… Des bisous guérisseurs sur tous tes bobos !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *