26 janvier 2014 by

De femme à femme

7 comments

Catégories: Les aventures de Lisbeth, Tags:

En préparant ce billet, je pensais venir vous parler « mots crus ». Et puis, comme une réponse à Lewis, qui me disait qu’il y a parfois des hasards dans la vie auxquels on ne s’attend pas, ma matinée s’est finalement déroulée d’une toute autre façon.

Je ne sais si les coups de foudre virtuels existent, mais c’est un véritable coup de coeur que nous avons eu mon mari et moi pour cette belle personne (et je ne parle pas là que de beauté physique). Quelques mots échangés de ci de là sur un forum m’ont fait aimer sa personnalité, quelques photos (tantôt de sa poitrine, tantôt de sa bouche voluptueuse, tantôt de ses fesses rebondies…) m’ont fait aimer son corps. Je ne parle ici que de mon ressenti, mais je suis sûre que mon tendre confirmerait ce sentiment partagé.

Tout en elle me plaît. Son humour, sa répartie, sa féminité, son naturel, sa coquinerie… sa folie. Oui c’est ma FOLIE, mon Grain de Folie !

Et quelle folie nous avons partagée ce matin. Tchattant ensemble sur notre feeling inexplicable et mutuel, nous nous sommes plusieurs fois imaginées tous les 3, ce doux fantasme berçant nos nuits. Mais ce matin, j’étais sienne, elle était mienne. Elle m’embrassait tendrement pendant que je lui caressais la nuque. Elle venait dévorer mes seins, jouant allégrement de sa langue sur mes tétons… Puis nous glissions l’une sur l’autre… Tête-bêche, je découvrais son intimité du bout des doigts pendant qu’elle découvrait la mienne. Puis nos bouches remplaçaient nos doigts, allant à la rencontre de nos lèvres, de nos clitoris. Le rythme lent s’accélérait rapidement jusqu’à ce que nous jouissions à l’unissons devant nos claviers.

Car mon plus grand regret le voilà : te savoir si loin ma folie, et ne pouvoir toucher ta peau douce. Mais je me souviendrai à jamais de cette première fois, si virtuelle soit elle : le jour où j’ai joui pour une femme et une femme pour moi.

femmesDois-je encore me poser la question de ma bisexualité ?

7 Responses to De femme à femme

  1. juju051

    Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais. C’est quand vous serez dans les bras l’une de l’autre que vous saurez ou non si vous ètes bi sexuelle. Pour l’instant ce ne sont que fantasmes.
    Incroyable comme le net peut faire battre les coeurs, j’en ai encore de sacrés souvenirs. Je vous souhaite de vous rencontrer et de passer d’aussi bons moments que j’ai pu passer avec mes amantes de rencontres

    • Lisbeth

      @juju051,
      J’espère que l’avenir nous offrira ce bonheur. En revanche, je pense que faire l’amour virtuellement est au delà du fantasme. Partager les mots et les sens jusqu’à l’orgasme, pour ma part c’est plus que du fantasme. Le fantasme serait d’imaginer que ça pourrait me plaire. Là, je ne me pose plus la question : ça me plait, elle me plait. Mais tu as raison, passer du virtuel au réel me confortera.

  2. M STEED

    Le plaisir est d’abord dans nos cerveaux, alors excitons-les !

    Et avec une femme, un pas un peu bi, non plus simplement la sublimation de deux corps pour du plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *