18 janvier 2015 by

Bosser en PJ

16 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags: , ,

Bosser en PJ…

Je n’entends pas par là bosser en Police Judiciaire, ni même en PyJama, mais bien bosser en Porte-Jarretelles.

tenue_boulot_seventy3sAu fil de mes lectures forumesques et bloguesques, j’ai été étonnée de lire, de ci, de là, des témoignages de femmes qui n’osent porter leurs bas pour aller au boulot, réservant le port du PJ à leurs soirées romantiques, ou pire, le cachant sous un pantalon ou une paire de collants opaques. Je dis « pire » car quel  est l’intérêt de porter bas et porte-jarretelles si c’est pour le camoufler ?

Alors, certes, le port de vrais bas, exige des jupes un peu plus longues que les « ras de la moule » qui fleurissent dans les rayons des magasins. Vous risquez aussi de dévoiler votre revers en vous asseyant, mais n’est-ce pas plus glamour que vulgaire ? En tout cas à mes yeux, c’est plus sexy que de presque apercevoir la culotte d’une congénère en mini-jupe.

tenue_boulot2_seventy3sJe ne sais si au taf mes collègues (hommes ou femmes) se doutent ?! Tout ce que je remarque, ce sont quelques regards qui se posent sur mes gambettes lorsque je porte des bas bordeaux, couture ou plumetis. Faut dire que dans ma campagne profonde en dehors des collants noir ou chair, vous passez pour une révolutionnaire !

tenue_boulot3_seventy3s

« Il n’est pas de pensées révolutionnaires. Il n’est que des actes révolutionnaires. »
Slogan de mai 68

16 Responses to Bosser en PJ

  1. juju051

    Le port du porte jarretelles est pour moi un acte empli de féminité. Certes, il ne faut pas que les admirateurs soient des rustres aux hormones à fleur de peau. Le regard masculin doit être un hommage pas un viol.
    Chère lisbeth recevez mon hommage respectueux
    PS: je voulais vous contacter pour vous expliquer pourquoi je vous demandais d’enlever un de mes coms mais ça ne marche pas grrrrr

    • Lisbeth Post author

      Je suis bien d’accord avec vous cher Juju quant aux regards parfois trop inquisiteurs de certains mâles. J’ai toutefois la chance de ne pas subir cela au boulot ce qui me permet de me sentir à l’aise en PJ.

  2. okjaime

    Mme Lisbeth ! Je suis heureux de voir des femmes comme vous, une rareté au travail. Mme Okjaime se glisse dans son Pj aussi au travail quelquefois .Elle est à l’aise ainsi vêtue et elle assume totalement. Les hommes ne disent pas un mot et (j’espère !) se régalent !Mais je vois bien les yeux qui traînent… Ensuite elle a des remarques de femmes, du genre « tes collants sont trop grands ils plissent ! » ahhhhh ahhhh…je ris !Personne lui en parle, toutes et tous respectent sa féminité.
    En tout cas c’est un vrai régal de voir parfois ces coutures , une sorte de bouffée de douceur dans ce monde de brut ! Continuez lisbeth, vous êtes si féminine, il serait dommage de ne pas en profiter !
    Mr Okjaime

    • Lisbeth Post author

      Merci OKJ 😉 Mme OKJ n’est pas en reste question féminité et je suis sûre que ses collègues doivent être nombreux à attendre de voir défiler ses jolis bas.

  3. GentlemanW

    Vos arguments sont vrais, mais ne jugeons pas trop vite celles qui essayent à petits pas les bas nylon et jarretelles, celles qui en portent un peu plus régulièrement pour elle d’abord, pour eux deux ensuite. Et surtout celles qui ne peuvent pas en porter dans un monde trop masculin, dans un métier incompatible par la tenue ou le public environnant.

    Défendons ce bas nylon, cette couture ou les couleurs qui feront parler d’elles, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, tous les jours, parfois, toujours !

    Bises

    • Lisbeth Post author

      Loin de moi l’idée de juger cher Gentleman!! Je m’interroge simplement sur le pourquoi. Et je suis bien consciente que tous les métiers ne se prêtent pas au port du PJ ! Je ne me serais pas vue en porter lorsque je travaillais en milieu hospitalier par exemple. Je cherchais simplement à ouvrir le débat 😉

  4. Eric

    Que d’émotions au souvenir d’une collègue qui portait des bas couture quand je travaillais à Paris…
    Voir le renflement de la jaretelle sous sa jupe quand elle était assise à son bureau et que je venais lui apporter des documents.. avoir la chnace de découvrir le revers de son bas quand sa jupe remontait un peu haut… elle savait que je savais et j’adorais cet échange de regards à ce moment là..
    Merci de m’avoir fait revivre ces instants si précieux et bravo pour votre blog.
    Votre.
    Eric

  5. Miss Legs

    Sous les collants opaques je n’avais encore jamais lu cela, sous le jeans oui, moi je faisais cela à la fac (quand l’étais jeune !!), le jeans moulant ne cachant rien de la marque des jarretelles 😉 !
    Ce qui est sûr, c’est que cela fait parler et se rappeler quelques souvenirs semble t’il ! ;)… En tout cas moi je suis comme toi, ce que je préfère dans les bas nylon, c’est les porter !!!
    Gros bisous Lisbeth !

    • okjaime

      Rhooo Miss Legs !
      Vous êtes toujours jeunes à mes yeux !
      Dommage ne n’avoir pas partagé les bancs de la Fac avec vous….
      Mais bon autour d’un café dans de belle tasse blanche , je préfère tes bas nylon sans le jean.
      Bisesss

    • Lisbeth Post author

      Je crois bien l’avoir fait aussi sous le jeans à une époque où je n’assumais pas du tout ma féminité. Avec la maturité (non, je n’ai pas dit que nous étions vieilles !! ) il me semble plus simple d’assumer ouvertement.

  6. François

    Et après tout pourquoi pas aussi au boulot ? L’assumer c’est déjà, avant tout, s’assumer. Une seule fois ma chérie l’a fait, et c’était un plaisir immense lorsque nous nous retrouvâmes le midi pour partager une bonne table… Quand aux bas couture, peu sont celles qui oseraient je crois, mais cela viendra, je l’espère !

  7. fromParis

    Hum… nylons couture et PJ digne de ce nom au bureau… probablement pas, mais pas au quotidien non plus… en fait avec mes grands pieds et mon petit format, le choix de la taille des bas est problématique et un PJ digne de ce nom a une allure bien trop « mastoc » sur moi…

    Mais il y a PJ et PJ, ne l’oublions pas : et oui, j’ai porté au quotidien (et le ferai encore si je travaillais toujours dans un bureau) des PJ souples (sans baleines), avec 4 jarretelles, avec ou sans dentelle et des bas lycra sans couture, avec mes jupes au-dessus du genou (pas moins, je fait mémé sinon, pas plus, on verrait tout sinon… aie !), par … confort, oui confort : les collants qui scient la taille et l’entrejambe.. no way, sauf en cas de minijupe ou short ! et les « bas qui tiennent tout seul » sont affreusement inconfortables…

    Donc PJ au bureau, oui, mais en toute discrétion (de toute façon, vu mon caractère remuant, je serai bien la dernière que l’on soupçonnerait de porter PJ et bas, justement, ce qui m’a toujours beaucoup fait rire 😉
    Et avec du matériel adapté : pas question de ne pas pouvoir descendre en courant l’escalier du métro, talons, bas et PJ compris (si, si, si, ça tient, très bien, reste à avoir la technique pour le faire en toute élégance) ! 😉
    Reste que, aucun-e collègue ne m’a jamais surprise à remonter mes bas discrètement dans l’ascenseur (ouf !).

    Alors, oui, je sais, les puristes diront… et Missleg essayera de me convaincre avec sa gentillesse habituelle (qu’elle en soit remerciée, elle finira peut être par me convaincre… surtout que je suis fan des bas gris à revert noir de Cervin, qui n’existent qu’en nylon) que bon, des bas et un PJ digne de ce nom, tout de même, serait… bref.

    Il se pourrait donc, qu’il y ait plus de PJ qu’il n’y paraisse sous les jupes de ces dames (surtout celle auxquelles on s’attend le moins) au boulot.

    Voilà donc pour mon petit grain de sel et pour alimenter le débat.
    (pour ceux qui se poserai la question, j’ai 2 ou 3 ans de plus que Lisbeth)

    • Lisbeth Post author

      Ah mais j’adore que vous mettiez votre petit grain de sel FromParis ! Je suis comme vous : je me sens bien plus inconfortable dans un collant, mais parfois, étant donné la longueur de la jupe, je n’ai pas le choix. D’ailleurs je lance ici un cri de désespoir auprès des grandes enseignes de vêtements : « Arrêter avec vos pu… de jupes ras de la touffe ! ». J’ai arpenté tous les magasins de vêtements de ma petite ville, en quête d’une jolie jupe pour la St Valentin, et bien impossible de trouver quelque chose qui arrive au dessus du genou et non en dessous de la culotte ! Mais bon, je m’égare …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *