14 juillet 2014 by

Anniversaires en retard

12 comments

Catégories: Bla bla, Tags:

Ah mais, mortecouille, mon blog a eu un an !
Et personne ne me dit rien !

En lisant ces quelques mots de Marie, une étincelle s’est allumée dans mon petit cerveau de tête en l’air. Mais, mortecouille, moi aussi mon blog a un an… passé non pas de 4 jours mais de presque 3 semaines !

Et oui, le 27 juin 2013 j’écrivais mon tout 1er post chez un autre hébergeur (précision au cas où certains me diraient : « mais tu sais pas compter ce post est du 25 janvier »). Un tout nouveau blog naissait alors pour m’aider à accepter cette quarantaine que me pesait (pèse ?), ce corps qui me déprimait, cette vie trop bien rangée.

Peut être aurais-je du, tout comme CUI, lancer un appel à participation afin de fêter cela dignement. Mais loin d’être aussi vaillante que Comme Une Image, je me serais contentée d’une gente dame pour me faire découvrir les plaisirs féminins et partager quelques fougueux moments avec mon tendre. Seul point commun avec notre charmant narrateur (outre les ébats) : le champagne aussi aurait coulé à flot.

Mais laissons là le conditionnel pour revenir au présent et vous souhaiter à tous les 2 un Joyeux Anniversaire ! Marie, ton bateau pirate est attendu avec grand plaisir sur les berges qui jouxtent mon château.

anniversaire1_seventy3s« Il y a toujours quelque chose en nous que l’âge ne mûrit pas.  »

Jacques-Bénigne Bossuet

12 Responses to Anniversaires en retard

  1. Mariet

    Charlotte à la fraise a une paire de bas à faire frémir les aficionadas !

    Et alors ? Que t’a apporté ce blog ? Est-ce que cela a changé quelque chose dans ta vie ? Quel plaisir y prends-tu ?

    Baisers ma belle et que la route te soit belle 🙂

    • Lisbeth

      Ou la la Marie, que de questions, je pourrais en écrire plusieurs billets pour y répondre ! Mais en résumé : Oui ce blog m’a apporté une certaine confiance en moi (toute relative car mes moments de doute ont tendance à revenir bien plus vite que je ne le voudrais). Je me sens plus femme et plus « fatale »… enfin, parfois. Je prends beaucoup de plaisir à écrire, photographier, partager. En cela je remercie tous les adorables lecteurs qui comme toi prennent le temps de laisser un écrit. Car sans cela j’aurai déjà fermé la porte de ce boudoir.
      Mon regret par rapport à la démarche du départ, c’est de n’avoir toujours pas franchi le cap du libertinage avec mon homme. Un an de réflexion et zéro occasion. Dommage.

  2. Philo

    Joyeux Anniversaire !
    L’an prochain je fêterai mes 10 ans de blogosphère et toutes ces occasions qui m’ont été offertes de faire des connaissances …
    C’est étonnant qu’en ayant le désir et la possibilité de faire des rencontres, vous n’ayez pas pu franchir le pas !
    Il y a pourtant de sacrées pointures du libertinage qui commentent ici … 😉
    Tous mes vœux de réussite pour la deuxième année !
    Que vos fantasmes deviennent palpables …
    Au plaisir,
    Philo.

    • Lisbeth

      10 ans ! Waouhhhh, c’est une belle longévité sur la blogosphère.
      Quant à votre étonnement, je dirais pour faire court que oui le désir est bien là, mais peut être au fond ne sommes nous pas vraiment prêts. Nous avons bien fait quelques rencontres de couples libertins (que j’embrasse chaleureusement au passage car ils valent vraiment la peine d’être connus), mais nous n’avons effectivement pas franchi le pas. Il faut dire que le pas que nous attendions ne s’est pas vraiment présenté. Je l’ai souvent raconté ici : je souhaite libertiner oui, mais avec mon mari. Je souhaite partager cette aventure là avec lui. Et le seul fantasme où nous nous retrouvions semble être le trio HFF. Et après une 1ère déception, la Belle que nous convoitions ayant décliné l’invitation, nous en sommes restés là. C’est aussi simple que cela.

  3. Mr STEED

    Pourquoi douter de votre corps, alors que seul votre esprit décide de vos envies, de vos désirs, et ressent en multipliant les sensations ?

    D’ailleurs c’est encore cet esprit qui vous a fait libérer des mots, partager des émotions, jouir de vos bas nylon et autres pulsions.

    Que la première bougie appelle les autres et surtout le champagne.

    BRAVO

    • Lisbeth

      Je pense Mr Steed (au passage je suis ravie de vous relire) que c’est l’éternel combat de l’acceptation de son image. Je n’ai jamais beaucoup eu confiance en moi, d’autant plus sur le plan de la « séduction », retenant finalement beaucoup plus facilement les nombreuses moqueries que les rares compliments que j’ai pu entendre à mon égard. Au point de m’auto-dériser (j’invente un mot là, non ?) car il est bien plus confortable de faire rire les autres de ses défauts que de se les prendre en pleine face. Mais il arrive un jour où vous ne le supportez plus. C’est ainsi que seventy3’s est né 😉

  4. charmithorinx

    Juste à à souhaiter un bon anniversaire à ce blog qui me plaît , et que j’aime à suivre! Je sais, je ne commente point souvent ! Peut être parce que ma timidité m’en empêche … (tu le crois ça?)

    • Lisbeth

      Merci Charmitorinx, je suis ravie de vous lire et de savoir que vous prenez plaisir à me rendre visite. Quant à votre potentielle timidité… no comment ! :p

  5. Comme une image

    Eh bien, effectivement, toutes les célébrations ne se ressemblent pas et je n’ai pas songé à illustrer mon anniversaire avec des playmobils ou des Charlotte aux fraises, je préfère les « real dolls » !

    Tout ce que je vous souhaite, c’est de continuer à nous faire voyager avec vos jolis clichés et que vous trouviez enfin la compagne d’aventure qui vous permettra de franchir joliment le cap tant convoité !

  6. Emma PRADO

    Bonsoir chère Lisbeth,

    C’est avec beaucoup de retard que je viens souhaiter un bon anniversaire à votre blog! Je suis contente qu’il vous permette d’extérioriser, d’exorciser ou de vivre avec (rayer la mention inutile! lol) certaines choses. Je vous avais déjà exprimer mon plaisir à suivre ces posts relatant vos aventures et je vous le confirme! J’ai tout d’abord adoré votre photo (je crois que je n’ai pas grandi! Le petit dinosaure vert me rappelle quelque chose d’ailleurs mais quoi?). Ensuite, vous parlez de vous avec tellement de sincérité, de pudeur (oui, on peut montrer de s parties de son corps et être très pudique, j’en suis persuadée!)et de douceur que je suis émue (nooon, le terme n’est pas trop fort) à chaque fois que je vous lis. Enfin, me dirigeant moi aussi droit vers la quarantaine, je crois comprendre ce que vous ressentez. Mais je vous souhaite tellement (oui, oui, je suis sincère) de transformer cette mauvaise carte de l’âge, que nous trouvons tous dans notre jeu, en un charmant atout. Grosses bises chère Lisbeth. Emma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *