Archives de mot-clé : Lisbeth

by

Regard sur soi, sensualité partagée

8 comments

Catégories: Lisbeth se dévoile, Tags:

Lorsque j’ai ouvert les portes de ce boudoir, je vous dévoilais brièvement les raisons d’être de ce carnet intime : le besoin de renouer avec ma féminité, de me réconcilier avec la vision de mon propre corps, de me sentir femme et fatale à mes yeux et par ricoché aux yeux de mon tendre.

Me prenant en photo, j’ai forcé mon regard à se poser sur ma féminité. Le cheminement a été long et fastidieux, mais j’ai fini par voir dans mes modestes attributs la beauté de mes fines courbes, comme des armes de séduction, la promesse de plaisirs charnels… Tout en moi a alors changé. Je me suis voulue femme, délaissant mes jeans pour de jolies robes, mes t-shirts d’ado pour des hauts décoltés, mes basquettes pour de vertigineux escarpins. Je me sentais enfin moi !

Ce bonheur, je l’ai partagé, ici et ailleurs. Pourquoi cacher ce papillon qui venait de sortir de sa chrysalide ?

Les compliments ont été nombreux, quelques uns un peu trop crus… mais la plupart ont eu pour effet bénéfique de me conforter dans mon bien-être. Nul besoin de vous cacher que, par la même occasion, ma libido a explosé ! Je me suis « lâchée » avec mon mari comme jamais. Non pas que j’étais coincée de ce côté là, mais me sentir belle a décuplé mon plaisir. J’ai aussi renoué avec ces plaisirs solitaires que je ne m’accordais que trop rarement.

Je ne sais comment ces changements ont été perçus « de l’extérieur ». Je ne m’en suis pas cachée, surtout pas à mon amour qui, même s’il n’a pas participé à mes écritures et clichés (sauf quelques uns), a toujours eu accès à tout.

Et puis, voilà quelques jours, il m’a fait part de sa tristesse. Me prendre en photo et les montrer le blesse.

Tout mon petit univers de sensualité, de plaisirs « charnels » (je mets entre guillemets car il n’y a de charnel que l’image que j’ai diffusé avec mes clichés) s’est écroulé. Je me suis sentie fautive. Car en voulant renouer avec moi, j’ai peiné la personne chère à mon coeur. J’ai pleuré…beaucoup… Je me suis sentie « moche ». Je me sens moche.

Tout ce bon plaisir s’est évanoui en une phrase. Je ne sais plus si je dois persister dans cette voie, à quoi bon être femme et sensuelle, si vous ne brillez pas dans les yeux de l’autre ? J’entends d’ici mon meilleur ami me botter les fesses : « bats toi, pour lui, pour toi, ne renonces pas ». Sûrement…

Le coeur en miettes, je ne sais plus quel regard poser…

autoportrait_lisbeth_seventy3s« La vie commence là où commence le regard »

Amélie Nothomb

by

La poitrine de Lisbeth

16 comments

Catégories: Lisbeth se dévoile, Tags: ,

L'article que vous souhaitez afficher peut comporter des éléments exclusivement réservés aux adultes. Si vous craignez d'être choqué par certains types de contenu, ou si vous avez moins de 18 ans, nous vous invitons à ne pas continuer. Si vous souhaitez continuer votre visite et que vous certifiez avoir l'âge légal dans le pays de votre nationalité, veuillez vous connecter pour y accéder.

by

Lisbeth se présente

6 comments

Catégories: Présentation, Tags:

La 1ère courtoisie lorsque l’on rencontre des gens pour la première fois, que ce soit sur le net ou dans « la vraie vie », est sans aucun doute de se présenter. Alors, avant de vous ouvrir un peu plus les portes de mon boudoir, je me présente.

Comme le laisse deviner le nom de ce blog, Seventy3’s,  je suis une toute jeune quadra, née en 1973. Mariée, 2 beaux (comment ça, je ne suis pas objective ?) enfants, une maison à la campagne, un chat, un combattant dans un grand bocal… je ne crois avoir oublié personne.

Généralement souriante (certains disent que j’ai un sourire ultrabrite) et conviviale, il m’arrive comme tout un chacun d’être d’humeur plus maussade, voir profondément triste. C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé voilà quelques mois à l’approche de la fatidique quarantaine. Comme beaucoup, j’ai fait l’anamnèse de ma vie…certains appellent cela la crise de la quarantaine, d’autres la crise de mi-vie.

J’étais mère & épouse, mais où était passée la femme ? Il était temps de me reprendre en main !

Quelques mois plus tard, mon cheminement m’a amené à créer ce blog, un lieu de partage sensuel, de regard sur soi, un carnet intime où coucher mes humeurs.

Coquinement,

Lisbeth

by

Seventy3’s carnet intime d’une quadra

5 comments

Catégories: Présentation, Tags:

Un blog intime, quelle idée !

Il y a quelques temps, je n’aurais sûrement pas imaginé en être capable – non pas que je sois coincée ou même pudique – mais la quarantaine aidant, l’envie de renouer avec ma féminité, de me dévoiler sans tabou… et voilà seventy3’s est né. J’ai donc créé en juin 2013 un 1er blog TRÈS intime, dont l’accès était réservé aux plus de 18 ans.

J’entends déjà certains me souffler des noms d’oiseaux (ou de poissons), mais NON, je ne suis pas une chaudasse, une salope … juste une femme qui s’assume. Une femme qui, la quarantaine venue, 2 enfants, un mari, une routine qui s’est insinuée insidieusement, a décidé de se réconcilier avec son corps.

Les mois passant, mes envies & besoins ont changé. Je souhaite continuer à partager mes humeurs, mes écritures, mes coups de cœur avec le plus grand nombre et réserver mes confidences sur l’oreiller, mes fantasmes à mes plus fidèles lecteurs. D’où l’idée de ce nouveau boudoir, un boudoir pour les esprits ouverts et respectueux.

Coquinement,

Lisbeth

1 2 3 4 5