Archives de mot-clé : bas

by

Taquiner le ragondin

15 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags: , , ,

Malgré mes hauts talons, il est vrai que je suis plus une fille des champs, qu’une fille des villes. Ce que j’adore lors de mes petites escapades dans les marais, c’est être au plus près de la nature : l’air frais, le doux parfum de liberté, la flore changeant au rythme des saisons et… la faune.

Et parmi les animaux peuplant les marais, il en est un que je dérange systématiquement, un mammifère herbivore envahissant (car du fait du manque de prédateurs – quoi ? il n’y a pas de Caïman dans nos marais ?! –  il est malheureusement considéré comme nuisible).

ragondin1Envahissant au point de se glisser sur nos clichés. A se demander qui taquine qui ?

ragondin2_seventy3s« La femme est le divin diable qui taquine ce paradis. »

Victor Hugo

by

Pause champêtre

17 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags: , , ,

Ah, nous l’attendions tous cette « ensorcelante mi-saison qui fait fleurir les nylons » (Dédé). Le moment rêvé pour une pause champêtre.

pause_champetre1_seventy3sUne belle opportunité, comme je vous le disais, d’exhiber mes bas Lyon 20 deniers  et mes nouveaux escarpins suédine. Et que FromParis se rassure, son porte monnaie ne m’en voudra pas : ce ne sont pas là des chaussures haut de gamme… sans doute fabriquées à l’autre bout du monde dans des conditions déplorables…

pause_champetre2_seventy3sD’ailleurs, comme le remarquait si judicieusement Juju, ces hauts talons, ne sont pas particulièrement adaptés à cette verte escapade. Ils mériteront incontestablement un bon nettoyage.

Mais que ne ferais-je pas pour vous fidèles lecteurs… Jusqu’à grelotter dans ce petit vent frisquet.

pause_champetre3_seventy3s« Les douceurs et les frissons sont réservés aux âmes subtiles. »

Friedrich Nietzsche

by

Couleurs d’automne

11 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags: , ,

Cet automne, j’ai ajouté à ma collection de bas Séduction Cervin, un coloris que j’avais déjà testé dans sa version Romantica : le lyon.

automne1_seventy3sEt franchement, je suis littéralement conquise !

Ce marron rehausse parfaitement ma peau pâle, sans trop l’assombrir.

automne2_seventy3sIl dessine merveilleusement mes fines gambettes.

Alors forcément, quand un rayon de soleil automnal pointe le bout de son nez, il serait dommage de ne pas les porter.

automne3_seventy3s« Une rose d’automne est plus qu’une autre exquise. »

Théodore Agrippa d’Aubigné

by

Un cadeau pour libérer mes gambettes

16 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags: ,

Je ne fus pas surprise de découvrir une enveloppe dans ma boîte aux lettres puisqu’ELLE m’avait prévenue. Je savais aussi ce que cachait cette enveloppe : un superbe cadeau pour libérer mes gambettes, un cadeau soyeux, vous vous en doutez. Un présent aux détails divins…

liberation2_seventy3sUne authentique couture confectionnée à la main glissant vers un talon pyramidal des plus sensuel, finition exquise que je décidais de laisser juste entrevoir avec ces nouveaux escarpins… comme pour accroître le désir.

liberation_seventy3sMais la torture ne s’arrête pas là avec ces bas FF Libération 45. Car les yeux déjà avides du voyeur succomberont inévitablement à la révélation de la jarretière en tulle dentelle. Une merveille de douceur et de sensualité.

Merci pour ce splendide cadeau qui m’a permis de porter pour la toute première fois un bas FF. Ce n’est pourtant pas l’envie qui me manquait car je trouve les détails des bas Fully Fashioned tout simplement érotiques  (notamment pour le Swing Time qui me fait de l’œil depuis des lustres). Je me suis sentie déesse en les portant, comme touchée par une sensualité divine.

liberation3_seventy3s

« Si vous éliminez de la vie tout ce qui est lié à la sensualité et au sexe, la vie devient très pauvre et très vide. »
Mario Vargas Llosa

by

Bosser en PJ

16 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags: , ,

Bosser en PJ…

Je n’entends pas par là bosser en Police Judiciaire, ni même en PyJama, mais bien bosser en Porte-Jarretelles.

tenue_boulot_seventy3sAu fil de mes lectures forumesques et bloguesques, j’ai été étonnée de lire, de ci, de là, des témoignages de femmes qui n’osent porter leurs bas pour aller au boulot, réservant le port du PJ à leurs soirées romantiques, ou pire, le cachant sous un pantalon ou une paire de collants opaques. Je dis « pire » car quel  est l’intérêt de porter bas et porte-jarretelles si c’est pour le camoufler ?

Alors, certes, le port de vrais bas, exige des jupes un peu plus longues que les « ras de la moule » qui fleurissent dans les rayons des magasins. Vous risquez aussi de dévoiler votre revers en vous asseyant, mais n’est-ce pas plus glamour que vulgaire ? En tout cas à mes yeux, c’est plus sexy que de presque apercevoir la culotte d’une congénère en mini-jupe.

tenue_boulot2_seventy3sJe ne sais si au taf mes collègues (hommes ou femmes) se doutent ?! Tout ce que je remarque, ce sont quelques regards qui se posent sur mes gambettes lorsque je porte des bas bordeaux, couture ou plumetis. Faut dire que dans ma campagne profonde en dehors des collants noir ou chair, vous passez pour une révolutionnaire !

tenue_boulot3_seventy3s

« Il n’est pas de pensées révolutionnaires. Il n’est que des actes révolutionnaires. »
Slogan de mai 68

by

Rouge Noël

12 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags:

L’hiver approchant, j’avoue m’être presque transformée en ours hibernant au fond de sa caverne. Envie de rien, juste de rester blottie au chaud sous un monticule de couvertures. Pas très glamour tout ça !

Heureusement, le 25 décembre fut l’occasion de revêtir mes Cervin édition spéciale St Valentin, qui, finalement, se prêtent également très bien à la venue du grand barbu.

noel_seventy3sIl aurait été dommage de ne pas exhiber cette fine couture rouge, de ne pas la laisser courir de la pointe de  mes nouvelles chaussures aux attaches de mon Sully

noel2_seventy3sEt n’en déplaise à la mère Noël, je ne me suis même pas sentie coupable.

noel3_seventy3s« Nous sommes coupables non seulement du mal que nous faisons, mais du bien que nous ne faisons pas. »

Monseigneur Gat

by

Le pouvoir des Plumetis

6 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags: ,

Le mois de septembre ayant été particulièrement beau chez nous, il m’aura fallu attendre octobre pour ressortir mes Cervin. Et pour ces 1ères occasions, mon choix s’est porté sur les sensuels plumetis qui je crois ont un pouvoir hypnotique sur ces Messieurs.

plumetis2_seventy3sCertains s’imaginent déjà (je ne citerai pas de nom) suivre de leurs doigts délicats la ligne des pointillés vers les secrets cachés sous cette fine jupe…

plumetis3_seventy3sou vers mes fines chevilles « rougement » mises en valeur par des Bordello.

plumetis1_seventy3s« C’était donc ça l’amour, cette tendresse en pointillé, ces étreintes furtives. »

Richard Cannavo

by

La reine des bleus

10 comments

Catégories: Lisbeth se dévoile, Tags: ,

C’est ainsi que me surnomme mon tendre : « la reine des bleus ».

Et oui, je suis de ces personnes qui se cognent continuellement partout. D’ailleurs la plupart du temps, je ne me rappelle même pas où, ni sur quoi j’ai bien pu me heurter.

bleu_lisbeth_seventy3sRésultat : des tâches disgracieuses que même les bas n’estompent pas, à moins de porter du 40Dn, mais bon, c’est pas trop de saison. En revanche, celui là, je me rappelle parfaitement d’où il vient : un maudit coin de bureau au boulot, grrrrrr, je l’ai senti passer !

Et entre le bleu à ne surtout pas toucher et mes muscles endoloris par un excès de Pump, mon homme est obligée de me caresser avec la plus grande délicatesse sous peine de m’entendre exiger un arrêt net et brutal de ses ardeurs.

bleu2_lisbeth_seventy3s« Vivre c’est se cogner au présent. »

Le Blog de Max

by

Habiller ses jambes de jacquard

11 comments

Catégories: Les dessous de Lisbeth, Tags:

Comme se le demandait Emma, quelle est donc cette araignée qui, de ses pattes habiles, tisse de si jolis bas sur nos gambettes ?

araignee2_seventy3sEt où trouve-t-elle l’inspiration ?  Sans aucun doute  chez MissLegs et sa consœur Lescarpin.

Elle laisse alors parler la soie pour façonner les tissus les plus fins et les jacquards les plus travaillés.

jacquard_seventy3s« Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l’araignée sa toile.  »

François Mauriac

1 2 3 4